7 octobre 2015 3 07 /10 /octobre /2015 15:58

 

 

 

 

LA BD:

 

 

 

C'est quoi : FRITZ HABER

 

 

C'est de qui ? D. Vandermeulen

 

 

Une Couv':

 

 

Déja croisé sur B.O BD? Oui je dirai

 

 

Une planche:

 

 

Ca donne Quoi ? Fritz Haber ou l’étrange destin d’un brillant chimiste allemand (Prix Nobel de chimie 1919) dont les travaux auront permis à l’Allemagne de rester indépendante pour la production des engrais et des explosifs pendant le blocus allié. Tout semble réuni pour une reconnaissance nationale d’un Fritz Haber ne rêvant que d’intégration sociale et de la reconnaissance de ses pairs…mais il était né juif. Ce récit en 4 tomes (en attente du 5eme) entremêle formidablement les éléments historique en approfondissant et élargissant les points de vue au fil des tomes les points de vues ; Allemagne et effort de guerre, course aux armements et morale guerrière, début de la pensée sioniste, nationalisme et anti sémitisme, pacifisme et engagement. Le parti pris esthétique pourra surprendre avec ses étranges aquarelles sépia aux contours imprécis comme les souvenirs du passé. Chaque chapitre est introduit par un court texte extrait d’œuvres philosophiques, liturgiques ou théâtrales, le choix de placer les textes sous les illustrations comme des sous titres et d’introduire des intertitres renvoient bien évidement à l’esthétique du muet. La fusion totale du langage graphique et de la structure du récit est exemplaire. Une œuvre puissante et dérangeante, d’autant plus que tout ce que vous lirez à réellement eu lieu.

 

 

 

 

 

LA MUSIQUE

 

 

 

C'est quoi ? SYMPHONIE N°8

 

 

C'est de qui ? Dimitri Shostakovich

 

 

La couv' 

 

 

Déjà entendu chez nous? Non

 

 

On peut écouter?

 

 

     

 

 

Ça donne quoi ? L'utilisation, jusqu’à écœurement, de sa Valse n°2 dans le cadre d'une campagne publicitaire pour une certaine compagnie d’assurance a sans doute biaisé l’image qu’on peut se faire de Shostakovich, le reléguant souvent dans nos contrées au rang de pseudo-Strauss. C’est un peu plus compliqué que ça. Couronné d’un succès international à seulement 19 ans, le compositeur russe sera par la suite violemment critiqué pour son avant-gardisme par les dirigeants du Parti communiste. Devenu « ennemi du peuple », il n’échappera aux purges staliniennes des années 1930 qu’au prix d’un repentir artistique et d’un retour à une musique patriotique. Revenu en grâce avec sa 5ème symphonie, il cédera de nouveau à la provocation à l'égard du pouvoir avec la 8ème, considérée comme son chef-d’œuvre. Évocation brutale et désespérée de la résistance de Leningrad, lors du siège de la ville par l'armée allemande, que le compositeur vécut de l'intérieur, cette symphonie apparaît comme un véritable cri de protestation contre la guerre. Composée en 1943, elle fut par la suite interdite en URSS jusqu'en 1956. Œuvre tragique, la 8ème symphonie est la bande-son d'un monde en ruine, dont la portée dépasse largement celle du conflit qui l'a inspirée pour embrasser l'ensemble de cette dérive nationaliste et guerrière qui a dévasté l'Europe dans son premier XXème siècle, des tranchées d'Ypres à celles de Stalingrad. Dérive à laquelle contribua, à son échelle, un homme comme Fritz Haber pour qui la 8ème symphonie a donc, d'une certaine manière, aussi été écrite.   

 

 

-----------------------------------

 

Une chronique par Lio et Jencri

 

 

Partager cet article

Repost 0
bobd

Présentation

  • : Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • : "...ces illustrations sonores. On apprend toujours quelque chose avec elles. Y compris sur des œuvres qu'on a soi-même écrites." Serge Lehman. (La Brigade Chimérique, Metropolis, L'Homme Truqué)
  • Contact

Rechercher

Tags