8 septembre 2015 2 08 /09 /septembre /2015 16:25

 

 

On termine notre mini cycle Histoire de l'autre coté du prisme:

 

 

LA BD:

 

 

 

C'est quoi : JUGER PETAIN

 

 

C'est de qui ? Saada, Vassant.

 

 

Une Couv':

 

 

Déja vu sur B.O BD? Non

 

 

C’est édité chez qui ? Glénat, un lien vers le site :

http://www.glenatbd.com/bd/juger-petain-9782344005606.htm

 

 

Une planche:

 

 

 

Ca donne Quoi ? Cette retranscription du procès de Pétain sort donc quasi en même temps que la "bio" de De Gaulle. Si cette dernière ne cherchait pas a être trop pointue (même s’il est historiquement documenté et instructif), la première est quant à elle des plus fouillée. C’est, à mon avis, là que le bât blesse. En effet, à trop vouloir en dire, à surcharger les planches, l’album privilégie le fond sur la forme au détriment de celle ci (et malgré l’intéressant parti pris graphique). Bien souvent j’ai eu l’impression de lire un procès illustré plus qu’une bande dessinée. Alors après attention, loin de moi la prétention de dire que Juger Pétain n’est pas réussi. Il a le mérite de présenter une sombre page de l’Histoire de France sans prendre parti et qui résonne encore tristement aujourd’hui. L’album s’avère juste peut être trop riche en informations, au risque de perdre son lecteur dans des pages de témoignages certes intéressants mais longs.

 

 

 

 

LA MUSIQUE

 

 

 

C'est Quoi ? LE SILENCE DE LA MER

 

 

C'est de Qui   E. Bischoff

 

 

La couv' 

 

 

Déjà entendu sur le site? Non

 

 

On peut écouter?

 

 

 

 

 

Ca donne Quoi ? Pour son premier film en tant que réalisateur, Jean Pierre Melville, qui a été résistant, décide d’adapter la nouvelle de Vercors. Avec un budget déjà pas bien élevé et qui se réduit comme peau de chagrin, le film aura du mal à voir le jour. Huis clos psychologique, où un officier nazi vient loger chez un vieil homme et sa fille qui ne lui adressent jamais la parole, le long métrage est porté par la musique de Bischoff, qui, partant d’une version diégétique du 8° Prélude de Bach, va broder autour de cette œuvre, en faisant un élément clé de l’intrigue et du rapprochement des deux hommes. Bischoff composera fort peu pour l’écran, et c’est regrettable vu le résultat musical du Silence de la Mer, œuvre solennelle et mélancolique qui illustre le Procès Pétain en fond sonore sans en faire des tonnes.

 

----------------------

 

Une chronique signée Fab

 

Partager cet article

Repost 0
bobd

Présentation

  • : Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • : "...ces illustrations sonores. On apprend toujours quelque chose avec elles. Y compris sur des œuvres qu'on a soi-même écrites." Serge Lehman. (La Brigade Chimérique, Metropolis, L'Homme Truqué)
  • Contact

Rechercher

Tags