23 juillet 2015 4 23 /07 /juillet /2015 12:21

 

 

 

 

 

LA BD:

 

 

 

C'est quoi : ALBERT LONDRES AU PAYS DES SOVIETS

 

 

C'est de qui : Berthelot et Revillon

 

 

La Couv':

 

 

Déja croisé sur le site? Non

 

 

C’est édité chez qui ? Editions Joe, un lien vers le site :

http://www.anovi.fr/accueil/51-albert-londres-au-pays-des-soviets-9791093636054.html

 

Une planche:

 

 

 

Ca donne quoi ?  Si on a, à raison c’est rien de le dire, fustiger le régime soviétique sous Staline, il n’en reste pas moins qu’avant lui, la Russie des révolutionnaires c’était loin d’être la panacée. Cette évocation du voyage d’Albert Londres, grand reporter du début du siècle précédent, dans l’U.R.S.S en devenir remet, une fois de plus si nécessaire, les choses en perspective. Si d’un point de vue politique la prise du pouvoir par les soviets de Lénine et de Trotski, se comprend, les exactions commises en son nom et les conséquences pour le peuple russe fûrent catastrophique. Outre les anciens riches tombés en disgrâce, la population meurt de faim, les villes sont des ombres d’elles mêmes… C’est à ce peu reluisant spectacle qu’est confronté Londres, dépêché par le magazine français Excelsior pour rendre compte des changements de la Mère Patrie sous la coupe bolchevique. Là où Hergé prenait le ton de la comédie grinçante, Berthelot et Revillon choisissent le réalisme cru, que ce soit dans le scénario comme au dessin, et de ce fait atteignent leur but sans problèmes. Un album, complété par un intéressant cahier historique, aussi instructif que passionnant à suivre.

 

 

 

 

 

LA MUSIQUE

 

 

 

 

C'est Quoi ? L’HOMME QUI EN SAVAIT TROP

 

 

C'est de Qui   A. Benjamin

 

 

La couv' 

 

 

Déjà entendu sur B.O BD? Non

 

 

On peut écouter? En regardant le film en entier même:

 

 

 

 

 

Ca donne Quoi  L’un des films les plus réussis de l’époque anglaise de Hitchcock (dont il réalisera d’ailleurs un remake aux States presque 20 ans plus tard, avec Bernard Herrmann en charge de la B.O), doit notamment son succès à sa bande originale. Pour les besoins du film, Arthur Benjamin écrira la Storm Clouds Cantata, pièce de musique destinée à l’une des scènes les plus importantes du film (qui sera d’ailleurs réutilisée dans le remake). Outre ce superbe passage, la B.O de l’Australien exilé en Angleterre est un intéressant exemple de musique de film de suspense à l’ancienne, où les influences classiques du compositeur (qui écrira entre autres des opéras en parallèle de ses scores pour le grand écran) ressortent à bon escient du début à la fin. Un accompagnement tout à fait adéquat pour les aventures soviétiques d’Albert Londres.

 

 

-----------------------------

 

Une chronique signée Fab

Partager cet article

Repost 0
bobd

Présentation

  • : Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • : "...ces illustrations sonores. On apprend toujours quelque chose avec elles. Y compris sur des œuvres qu'on a soi-même écrites." Serge Lehman. (La Brigade Chimérique, Metropolis, L'Homme Truqué)
  • Contact

Rechercher

Tags