11 mai 2015 1 11 /05 /mai /2015 13:54

 

On  débore un peu ce "week end Jeunesse" sur le début de semaine mais ça en vaut la peine, la preuve:

 

 

 

LA BD:

 

 

 

 

C'est quoi : LA FLAMME ET L’ORAGE

 

 

C'est de qui : K. Friha

 

 

La Couv':

 

 

Déja croisé sur le site? Non

 

 

C’est édité chez qui ? Gallimard, un lien vers le site :

http://www.bd.gallimard.fr/ouvrage-A65518-la_flamme_et_l_orage.html

 

Une planche:

 

 

 

Ca donne Quoi   Si vous vous arrêtez à la couverture de cet album en pensant que cette série ne s’adresse qu’à un public ado, vous risquez de passer à coté d’un univers riche au background qui lorgne pas mal vers le steampunk. Dans une société soumis au joug d’une secte adorant la Flamme, les castes sont séparées,  les plus pauvres subissent, des enfants disparaissent mystérieusement la nuit…bref, la vie n’est pas gaie. Les trois jeunes protagonistes principaux de ce premier tome, aux personnalités fortes et bien écrites, sont bien décidés à faire changer les choses. Réunis par le destin, les voilà à combattre les créatures servant la Flamme. Karim Friha s’impose comme un auteur complet de par sa capacité à distiller son suspense, présenter ses personnages et installer son récit le tout dans un style graphique aussi inspiré de classique de la BD jeunesse que du manga qui dégage pourtant une vraie personnalité.

 

 

 

 

 

LA MUSIQUE

 

 

 

 

C'est Quoi ? HARRY POTTER AND THE GOBLET OF FIRE

 

 

C'est de Qui ?  P. Doyle

 

 

 

La couv' 

 

 

Déjà entendu sur B.O BD? Oui on a fait presque toute sa discographie.

 

 

On peut écouter?

 

 

 

 

 

 

Ca donne Quoi Pris sur le Star Wars III, John Williams se voit obligé de passer la main pour ce 4° Harry Potter (il ne mettre d’ailleurs plus aucun des épisodes restants en musique). Bonne pioche pour la prod avec Patrick Doyle, compositeur attitré de Keneth Branagh, capable d’écrire sur de l’adaptation shakespearienne de haute volée comme du blockbuster sur calibré. On doit ce choix judicieux au réalisateur britannique Mike Newell, qui, ayant bossé deux fois déjà avec Doyle,  connaît la capacité du bonhomme à s’adapter tout en livrant quelque chose de toujours personnel et de qualité. C’est encore le cas sur cette franchise, et ce malgré l’ombre imposante de son prédécesseur. Dosant avec tact l’atmosphère surnaturelle de magie inhérente à la série et les purs moments de suspense et d’action le tout à grands renforts de thèmes aux cuivres et aux cordes magistralement interprétés par le London Symphonic Orchestra, Doyle s’approprie l’univers musical d’Harry Potter, au grand dam des défenseurs des thèmes dédiés écrits par Williams. Reste un score de grande classe, apportant à la Flamme ses lettres de noblesse.

 

 

---------------------------

 

Une chronique jeunesse signée Fab

Partager cet article

Repost 0
bobd

Présentation

  • : Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • : "...ces illustrations sonores. On apprend toujours quelque chose avec elles. Y compris sur des œuvres qu'on a soi-même écrites." Serge Lehman. (La Brigade Chimérique, Metropolis, L'Homme Truqué)
  • Contact

Rechercher

Tags