30 avril 2015 4 30 /04 /avril /2015 15:40

 

 

 

LA BD:

 

 

C'est quoi : RATOON

 

 

C'est de qui : Jano

 

 

La Couv':

 

 

 

Déja croisé chez nous? Non

 

 

Une planche:

 

 

 

Ca donne Quoi  Sorti de façon tout à fait confidentielle chez un petit éditeur barcelonais, Ratoon est un joli petit livre atypique de Jano, oui le Jano de Gazoline et de Kebra que tout le monde a lu au moins une fois dans l’Echo des Savanes dans son adolescence… Grosse remise à niveau ici avec une histoire 100% muette et dessinée de façon atypique avec des formes géométriques par ordinateur. Dans une superbe palette graphique bichromique dont je suis assez friand, on suit les errements de Ratoon qui va sortir de sa tanière par un temps de canicule et se mêler aux us et coutumes de ses congénères humains. Concept fou ou pur exercice d’improvisation, on lit Ratoon sans déplaisir mais sans réel plaisir ! Ratoon s’introduit dans un appartement et sème la zizanie, Ratoon négocie du fric, en pique, picole, … La lecture ne prête pas à rire, peu à sourire et se termine de façon tout à fait incongrue comme si Jano s’était limité à un nombre de pages façon Trondheim et ses carottes de Patagonie bien plus longues certes mais ô combien plus percutantes. Reste un bel objet plus plaisant à tenir en main qu’à lire…. Dommage que Jano n’y ait pas introduit un peu plus de substance car son défi graphique atypique méritait un scénario un poil plus consistant. Rappelant Canetor de Pirus et Schlingo pour un graphisme géométrique similaire, il est difficile de recommander Ratoon.

 

 

 

 

 

LA MUSIQUE

 

 

 

C'est Quoi ? OK COMPUTER

 

 

C'est de Qui   Radiohead

 

 

La couv' 

 

 

Déjà entendu chez nous ? Pas impossible.

 

 

On peut écouter?

 

 

 

 

Ca donne Quoi  Absurde, Ratoon l’est probablement. Sa peinture d’un certain désarroi urbain par le prisme d’un rat sans réelle ambition renvoie directement au titre Paranoid Android de Radiohead dont le Ok Computer est un reflet mélancolique et ironique de notre société déshumanisé. La bande à Thom Yorke effectuait alors, en 1997, un virage à 360° salvateur par le refus d’une musique balisée. Cet album novateur, le meilleur peut être, regorge du coup de purs trésors. Il n’y a guère de musique plus représentative pour ce Ratoon qui marque également une certaine rupture entre conception artistique pure et perte de repères notable. Une raison suffisante vu les 50 minutes du LP et les 10 pour lire Ratoon afin de retourner dans l’univers barré de Jano et en attendant son Four Roses dans un style moins expérimental.

 

--------------------

 

Une chronique signée Jet

 

Partager cet article

Repost 0
bobd

Présentation

  • : Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • : "...ces illustrations sonores. On apprend toujours quelque chose avec elles. Y compris sur des œuvres qu'on a soi-même écrites." Serge Lehman. (La Brigade Chimérique, Metropolis, L'Homme Truqué)
  • Contact

Rechercher

Tags