17 mars 2015 2 17 /03 /mars /2015 08:11

C'est avec un grand plaisir que nous accueillons un nouveau chroniqueur aujourd’hui sur B.O BD,  J.Y Thiry (Jetjet) qui fait son baptême du feu sur un titre phare du comics U.S!

 

 

 

 

 

LA BD:

 

 


C'est quoi : PREACHER

 

 

C'est de qui : Ennis & Dillon

 

 

La Couv':

 

 

Déjà croisé chez nous?  Oui pour Ennis

 

 

C’est édité chez qui ? Urban un lien vers leur page Facebook :

http://www.urban-comics.com/preacher-tome-1/

 

Une planche:

 

 

Ca donne Quoi ? De Ennis on connaissait son run sur Hellblazer ou Punisher mais son petit chef d’œuvre bien avant The Boys et miraculeusement republié par Urban Comics, c’est bien ce Preacher ! Titre phare du penchant adulte de Vertigo, les aventures trash de ce jeune pasteur à la recherche de son créateur pour lui botter le cul n’ont pas déçu puisque la série a hérité de 4 Eisner Awards. Grâce à la fidélité d’un Steve Dillon au rendez-vous des 66 épisodes de cette quête mystique, les auteurs nous livrent une version très personnelle et divertissante de très mauvais goût mais toujours fréquentable par un humour noir des plus délicieux. A la manière d’un RoadTrip, les destins se font et se défont, Garth Ennis se payant même le luxe de trouver une conclusion surprenante mais satisfaisante sur l’intégralité de son casting de bargeots. Le seul défaut de Preacher est de rendre les autres lectures de comics bien fades après !

 

 

 

 

LA MUSIQUE

 

 

 

 

C'est Quoi ? AMERICAN IV. THE MAN COMES AROUND

 

 

C'est de Qui ? J. Cash

 

 

La couv' 

 

 

Déjà entendu dans le coin ? Non

 

 

On peut écouter?

 

 

 

 

Ca donne Quoi  Qui d’autre que l’artiste le plus marginal dont le fameux doigt pointé vers le photographe immortaliserait le mieux ce que l’on ressent à la lecture de Preacher ? Johnny Cash synthétise tout ce que poussière, road trip et révolte ont de plus précieux à offrir. Puisque Preacher cite volontiers John Wayne et le blues d’un ecclésiastique défroqué malgré lui, on ne pourrait rêver de meilleur écrin pour illustrer la cavale sauvage de Ennis. De surcroit la reprise de Hurt (Nine Inch Nails) comme de Personal Jesus (Depeche Mode) par le maitre qui se réapproprie paroles et musiques devrait résonner longtemps dans vos tripes. R.I.P. Johnny !

Partager cet article

Repost 0
bobd

Présentation

  • : Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • : "...ces illustrations sonores. On apprend toujours quelque chose avec elles. Y compris sur des œuvres qu'on a soi-même écrites." Serge Lehman. (La Brigade Chimérique, Metropolis, L'Homme Truqué)
  • Contact

Rechercher

Tags