30 mars 2015 1 30 /03 /mars /2015 07:45

Pour ce dernier jour d'un cycle comics qui aura rencontré un franc succès, on fait dans le décalé, dans l'indie, dans le bizarre, et on commence la journée avec un couple BD/B.O qui va vous faire frissonner!

 

 

 LA BD:

 

 


C'est quoi : JE N’AI RIEN OUBLIE

 


C'est de qui  R. Andrews

 

 

La Couv':

 

 

Déjà vu sur B.O BD?  Non

 

 

C’est édité chez qui ? Delcourt, un lien vers le site :

http://www.editions-delcourt.fr/catalogue/comics/je_n_ai_rien_oublie

 

Une planche:

 

 

Ca donne Quoi ? Andrews a commencé a publier ses œuvres sur la Toile avant de se faire remarquer jusqu’au prestigieux Eisner Awards (en nomination). Il faut reconnaitre que les histoires courtes publiées dans ce recueil ont de quoi apostropher. A mi chemin entre un Tim Burton des débuts et certains mangas (Andrews réside d’ailleurs au Japon) elles ont en commun une atmosphère étrange, parfois dérangeantes, et un réel sens de l’unité malgré l’éloignement des sujets. Que ce soit cet attachant couple de petits vieux qui n’a pas pu avoir d’enfants et dont l’épouse tombe subitement enceinte …d’un œuf, qui va donner naissance …à un arbre ( !) ou ces 3 frangins obligés de nettoyer le sang d’oies écrasées sur leur toit, l’ambiance est au décalage surréaliste accrocheur. A voir maintenant, si le cœur lui en dit, ce qu’Andrews pourrait nous proposer sur une histoire plus longue. En attendant, n’hésitez pas à tenter l’aventure de ces étranges « souvenirs ».

 

 

 

LA MUSIQUE

 

 

 

C'est Quoi ? PEUR(S) DU NOIR

 

 

C'est de Qui ?  Laurent Perez Del Mar

 

 

La couv' 

 

 

Déjà entendu chez nous? Je ne pense pas.

 

 

On peut écouter?

 

 

 

 

 

Ca donne Quoi  Patchwork de courts métrages illustrant nos peurs les plus pernicieuses, dus à quelques pointures de la BD (dont Burns, Blutch, Mattoti, excusez du peu), ce Peur(s) du Noir possède une bande sonore et musicale en adéquation son sujet. Del Mar, grand amateur de musique et de films d’horreur (« tant qu’ils racontent une histoire crédible »), a du proposer en 3 jours à la production un aperçu de ce qu’il comptait proposer. La seule contrainte étant de livrer une musique effrayante, le compositeur a apprécié la totale liberté qui lui a été allouée et en a profité pour se faire plaisir (à nous faire peur), jouant notamment sur les effets de surprise causés par ‘alternance ambiance sourde feutrée (sur des notes basses de piano) et coups d’éclats soudain des cordes et cuivres. Si la recette a été maintes fois employée et ne brillera pas forcement par son originalité, elle n’en est pas moins impressionnante d’efficacité…que ce soit sur les récits du film ou ceux de l’album de Andrews.

Partager cet article

Repost 0
bobd

Présentation

  • : Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • : "...ces illustrations sonores. On apprend toujours quelque chose avec elles. Y compris sur des œuvres qu'on a soi-même écrites." Serge Lehman. (La Brigade Chimérique, Metropolis, L'Homme Truqué)
  • Contact

Rechercher

Tags