24 mars 2015 2 24 /03 /mars /2015 12:45

 

 

 

 

LA BD:

 

 

C'est quoi : LE VOLEUR DE LIVRES

 

 

C'est de qui : Tota, Van Hove.

 

 

La Couv':

 

 

Déja croisé sur le site? Non

 

 

C’est édité chez qui ? Futuropolis, un lien vers le site :

http://www.futuropolis.fr/fiche_titre.php?id_article=790335

 

Une planche:

 

 

Ca donne Quoi  Un jeune homme, perdant magnifique et voleur à la tire dans les librairies, sur une impulsion saugrenue devient un escroc de la poésie et rentre dans le cercle fermé d’artistes fumeux et enfumés…mais à trop monter on finit par se bruler les ailes et plus dure sera la chute. Pamphlet contre un courant littéraire, une mode, et tous les pseudos artistes qui l’ont vécue, ce Voleur de Livres est un album à part, original autant de par son sujet que son traitement graphique, réalisé dans un noir et blanc expressif qui n’est pas sans rappeler Blutch sur certains passages. Tout comme à son anti-héros, profiteur, intéressé et arriviste, on s’attache au Voleur de livres jusqu’à une fin peut être un peu trop ouverte.

 

 

 

 

LA MUSIQUE

 

 

 

 

C'est Quoi ? SIX HEURES A PERDRE

 

 

C'est de Qui   H. Dutilleux

 

 

La couv' 

 

 

Déjà entendu chez B.O BD? Non

 

 

On peut écouter?

 

 

 

 

Ca donne Quoi  Pour cette comédie noire où un homme est confondu avec un autre, ce qui au final ne lui réussira guère (oui, tiens, comme dans la BD, ça alors !), Henri Dutilleux, récemment disparu au vénérable âge de 97 ans, met son talent au service d’un scénario dont il se fait le reflet musical : faussement léger, et non dépourvu de symbolique. Dutilleux a très peu composé pour le cinéma, 4 films entre 1945 et 1948 (si l’on fait abstraction de Sous Le Soleil de Satan où Pialat reprend sa symphonie N°1), ne l’ayant fait que par nécessité financière et peu désireux de trop s’éparpiller. On sent, à l’écoute de Six Heures A Perdre, toute sa culture musicale et sa science de la composition, sans en faire des tonnes, il écrit une partition où les instruments sont sollicités autant que pour une symphonie, même si à une échelle moindre. Variété et qualité sont les deux pierres angulaires de sa B.O et ce mélange de gaieté et de rigueur amène un ton décalé et désuet au Voleur de Livres.

Partager cet article

Repost 0
bobd

Présentation

  • : Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • : "...ces illustrations sonores. On apprend toujours quelque chose avec elles. Y compris sur des œuvres qu'on a soi-même écrites." Serge Lehman. (La Brigade Chimérique, Metropolis, L'Homme Truqué)
  • Contact

Rechercher

Tags