3 septembre 2014 3 03 /09 /septembre /2014 14:05

Retrouvez après la chronique musicale une interview exclusive d'Igor Alban Chevalier.

 

 

LA BD:

 

 


C'est quoi : THE MOO FACTORY

 


C'est de qui : La Grenouille Noire

 

 

La Couv':

 

 

Déjà croisé par ici?  Oui, une fois.

 

 

Une planche:

 

 

Ca donne Quoi  Les habitués se souviennent peut être de notre chronique dithyrambique du web comic (à l’époque) Maggot de la Grenouille Noire AKA Igor Alban Chevalier, c’est aujourd’hui sur l’un de ses premiers bouquins que l’on se repenche The Moo Factory, œuvre hypnotique aux influences et thématiques aussi multiples que diverses. Pour faire simple, l’action de cette BD (qui en fait n’en n’est pas vraiment une puisque il n’y a ni cases –à proprement parler- ni bulles de dialogues) se déroule au début du XX° siècle, dans une région retirée de la France où vont naître deux frères siamois (par la tête !) freaks (la référence n’est pas anodine) qui vont se retrouver cloitré, c’est le cas de le dire, dans le sous-sol d’un couvent. Bientôt rejoint par des jumeaux aveugles, rejetons indésirables de pontes hauts placés, ils vont se mettre à expérimenter sur les rêves et la transmission avec des résultats au-delà de toute attente. Et encore ce n’est que la partie visible de l’iceberg. Entre des idées (d)étonnantes, un graphisme audacieux et inventif, lui aussi multi-influencé et pourtant très personnel, une narration des plus originale, on en prend plein les yeux. Un album impressionnant et décalé qui fait plaisir à (re)découvrir et qui, surtout, fait se poser une question cruciale : Pourquoi Igor Alban Chevallier n’est-il pas plus présent sur le devant de la scène Franco-Belge, lui qui a tant à dire et de façon si réjouissante ?

De temps à autre, Les Carnets de la Grenouille Noire sont visibles en ligne par là:

http://www.thedynamopress.com/

 

 

 

 

LA MUSIQUE

 

 

 

C'est Quoi ? UNDER THE SKIN

 

 

C'est de Qui ?  Mica Levi

 

 

La couv' 

 

 

Déjà entendu chez nous? Non

 

 

On peut écouter?

 

 

 

Ca donne Quoi  A BD hors norme, il fallait accompagnement musical de même. Pour sa première B.O de film, projet qu’elle a concocté dans le plus grand secret pendant neuf mois (quand on parle de gestation !), l’ex-DJ, leader de son combo trip hop, Mica Levi fait le grand écart entre le minimalisme expérimental d’un Glass ou d’un John Cale et l’easy-listening cracra, le tout remixé et digéré pour sonner abstrait et décalé. Un violon distordu et euphorique vient se placer par plages sur des rythmiques quasi industrielles, ou l’improbable mariage entre une voie ferrée et un bal musette…mais ne soyons pas trop critique, c’est probablement la seule chose à sauver d’Under the Skin, film par ailleurs abscons, boursoufflé et surestimé.

 

-------------------------------------------------------------------------------------------

 

 

Une Interview « Musique et BD » de l’auteur, Igor Alban Chevallier

 

Bonjour Igor et merci d’avoir accepté de te prêter au jeu du questionnaire croisé B.O/BD.

 

 

 Commençons par un classique :

 

-       Tes Cinq Cd de chevet ?

 

  •   ACDC – back in black
  •   Koln Concert – Keith Jarret
  •   Pink Floyd – Wish You Were Here
  •   Supertramp – Breakfast In America
  •   Led Zeppelin – Mothership remastered

 

-       Et tes Albums de Bd ?

 

  •   Zorro – Alex Toth
  •   Hellboy – Mike Mignola
  •   Little Nemo – Winsor Mc Kay
  •   Fantagas – Carlos Nine
  •   Torpedo – Bernet

 

 

 

Les influences et les goûts :

 

Une musique de film qui t’a marqué, que

tu affectionnesparticulièrement (indépendamment du film) ?

 

La musique du film The Black Hole (disney) par John Barry…épique... le thème en particulier.

 

 

 

Qui sont tes maîtres à penser en BD, ceux qui t’ont donné envie d’en faire, quelles sont tes influences ?

 

Houlà! Y'en à une pelletée.

Alors dans le désordre: Moebius, Mike Mignola, Tardi, Cabane, Alec Severin, Alexi, Chris Ware,

Simon Bisley, Hugo Pratt, Toppi, Milo Manara, Ashley Wood, Bilal, Frank Miller, Alan Moore, Claire Wendling, Kirby, Comes, loisel, Cadelo, Carlos Nine, Breccia, Alex Toth, Mc Kay, Alphonso Font, Otomo, Masamune Shiro... et bien d'autres. Souvent des vieux de la vieille... ceux qui savaientencore dessiner... ceux qui savent dessiner sont rares de nos jours, ça se perd et c'est bien dommage, le bon dessin fait souvent place à des effets faciles et des tics de languages graphiques qui ne sont là que pour cacher les lacunes. À part quelques rares exceptions comme Mignola, BastienVives, Springer, Scoffoni, Peeters et quelques autres je ne suis pas un grand fan de ce que l'industrie produit depuis les années 2000. Un peu trop formaté et asséptisé à mon goût.

Une des premières BD que j'ai lu en dehors des magazines de Pif Gadget que j'allais chercher toutes les semaines avec mes 7 francs 50 d'argent de poche était Ranxerox de Liberatore et Tambourini. À 6 ans j'ai commencé à lire assidument les magazines Métal hurlant, Pilote, A suivre, Creepy, Vampirella, fluide glacial et les Strange et Spidey de Marvel. De nos jours je lis essentielement des romans graphiques. J'aime bien rester dans un univers le plus longtemps possible. Je lis des gros livres, et des grosses BD :)

 

 

 

 

Ton travail :

 

Ecoutes tu de la musique quand tu écris/dessine, et plutôt quoi ?

 

Et bien à vrai dire, étonnamment, quand je dessine ou que j'écris je ne mets pas de musique, il m'arrive d'en entendre, je travaille souvent sur mon mac portable dans des bars ou des prod de films et ils y passent tous de la musique... mais je ne décide pas d'en passer moi-même. Ou alors ça m'arrive très rarement quand les bruits du bar se font trop distincts à mon goût ou que le silence du département artistique se fait trop présent et que ça nuis à ma concentration. J'aime bien travailler dans une sorte de brouhaha confortable.

J'aime avoir le monde bouger autour de moi pendant que je bosse pour pouvoir y reposer mes yeux de temps en temps, y prélever un échantillon, écouter les gens vivre. J'ai besoin de ça, c'est ma musique à moi si tu veux.

À une époque, quand j'avais 20 berges, je mettais des trucs violents dans mes oreilles quand je faisait des illustrations d'heroïc fantaisy ou de SF mais ça m'a passé. La musique pour moi à tendance à me transporter trop loin et à rivaliser avec le monde que je dessine ou que j'écris. Elle me prend avec elle et me fait respirer les notes... ça m'empêche de sentir l'odeur du monde que j'essaye de mettre en forme. Ce qui est drôle c'est que je ne suis pas du tout le genre de gus recroquevillé dans son mutisme, on peut me parler, ça ne me gène pas pour travailler en même temps, mais la musique dans mes oreilles... me fait penser à la musique. Elle peut aussi me faire voyager et voir des images mais j'ai l'impression de lui obéir si je dessine sous son “influence” si tu veux. Je n'aime pas obéir.

 

 

Ce sur quoi tu travaille actuellement, tes prochains projets (si tu as la liberté de les évoquer bien sur) ?

 

Etant toujours freelance, ils changent souvent de semaine en semaine. Pour l'instant principalement du design et des storyboards pour des jeux videos comme Dungeon hunter, Halo et autres ou des designs de films dont je ne peux pas parler :)

En dehors de ça, entre le boulot et les entrainements d'arts martiaux (je développe mon propre

système de combat et de self defense, je donne des cours de “C.R.O.T.A.L” 3 à 4 fois par semaines et je viens de commencer Crossfit dans une Box prés de chez moi) je continue quand j'ai le temps la série des carnets de la grenouille noire que je poste gratuitement sur mon blog quand je peux. J'en suis à la fin du 5ème tome ( depuis un bout de temps maintenant) et je commence une série de 400 pages qui s'appelera The Truth, un truc de super héros incapable de dire autre chose que la vérité... et puis toute une petite ribambelle de projets de BD à moitié finis ou à peine commencés sur lesquelles je travaille quand ça me prends et que j'éditerais chez Dynamo Press la petite boite d'édition que je suis doucement en train de monter. Le but est d'avoir Dynamo Press bien huilé avec une 10ene de bouquins pour le Comicon de San Diego en 2015.

http://www.thedynamopress.com/

 

 

Et si…

 

…en lieu et place de la Bande Dessinée tu avais fait de la musique tu aurais été qui, tu aurais joué quoi ?

 

Ahah! Bonne question... question que je me pose souvent figure-toi. Je me suis toujours dit que si un jour je perdais mes yeux (on va essayer de ne pas les égarer), je me lancerais dans la musique. ... quand j'étais môme j'étais chanteur de rock dans un groupe un peu progressif, j'étais pas très bon, mais ça me plaisait. J'ai toujours voulu faire de la musique, j'ai des instruments partout chez moi, je fais du bruit, j'ai une bonne oreille et j'adore ça mais je ne me suis pas encore laissé le temps d'en faire quelque chose d'écoutable. J'aimerais faire de l'industriel et de l'électronique, entre Square Pusher et Daft Punk. Je bidouille Abbelton Live quand je peux... j'en ferai peut-être quelque chose un jour. Qui sait. J'ai une paire de potes designers qui se sont lancé dans la musique avec succès, un qui est même devenu une star interplanétaire “Woodkid”... bref, ça me démange, mais il faudrait que je ne fasse que ça pendant un an ou deux et ça n'est pas dans mes plans pour le moment.

 

 

 

Encore un grand merci pour tes réponses, et au plaisir de te retrouver dans les pages de Bandes Originales Pour Bandes Dessinées !

 

Je t'en prie, tout le plaisir est pour moi.

Partager cet article

Repost0
bobd

Présentation

  • : Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • : "...ces illustrations sonores. On apprend toujours quelque chose avec elles. Y compris sur des œuvres qu'on a soi-même écrites." Serge Lehman. (La Brigade Chimérique, Metropolis, L'Homme Truqué)
  • Contact

Rechercher

Tags