17 juillet 2014 4 17 /07 /juillet /2014 19:06

 

 

LA BD:

 

 

C'est quoi : COMTE DRACULA/ FRANKENSTEIN

 

C'est de qui : G.Crepax

 

La Couv':

 

 

Déja croisé chez nous ? Non

 

 

Une planche:

 

 

Ca donne Quoi : Sont rééditées dans ce gros bouquin à couverture souple deux adaptations de classiques du fantastique par un grand de la bande dessinée érotique (entre autres, mais surtout). 20 ans séparent les deux BD…et ça se sent. En effet, sur Dracula, le trait est assuré, encré et très stylisé alors que sur Frankenstein il est plus délié, léger voir parfois presque bâclé (mais l'auteur italien était déjà amoindri par la maldie). Cela étant ce que Frankesntein a perdu en qualité de dessin il le compense niveau narration graphique Crépax s’étant alors complètement libéré du système des cases et des phylactères très datés de Dracula (qui possède quand même quelques très belles planches niveau composition). Finalement là où le bât blesse, et ce sur les deux adaptations, c’est au niveau des choix de découpage. En effet Crépax a décidé d’être fidèle aux textes (ce qui est louable) mais du coup est obligé de fiare des coupes et ellipses drastiques et parfois déstabilisantes pour qui ne connaitrait pas les histoires d’origine (mais y en a-t-il encore). Au final, des versions auxquelles le dessinateur transalpin a rendu leur sensualité exacerbée d’origine (enfin surtout sur Dracula) mais auxquelles il parvient difficilement à rendre justice.

 

 

 

LA MUSIQUE

 

 

C'est Quoi ? PENNY DREADFUL

 

C'est de Qui A. Korzeniowski

 

La couv' 

 

 

Déjà entendu dans le coin? Une fois.

 

On peut écouter?

 

 

 

 

 

 

Ca donne Quoi  Etonnante petite série TV que ce Penny Dreadful qui, à la manière d’une League of extraordinary gentlemen (celle de Moore évidement, pas la calamiteuse adaptation ciné avec « C’est une »Connery), convoque de grandes figures de la littérature gothique et les réunit dans une chasse au démon inspirée et bien réalisée. Le score de Korzeniowski n’est pas étranger à la réussite de l’ensemble vu comme il arrive à poser des ambiances effrayantes ou mélancoliques, passant de l’une à l’autre sans heurts. Intelligente et superbement écrite, pleine de thèmes soignés qui ne tombe pas un instant dans la facilité du genre, mélangeant instrumentation traditionnelle et sons étranges, la musique de Penny Dreadful est une belle surprise qui a bien aidé à aller au bout de ce Dracula/Frankenstein.

Partager cet article

Repost0
bobd

Présentation

  • : Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • : "...ces illustrations sonores. On apprend toujours quelque chose avec elles. Y compris sur des œuvres qu'on a soi-même écrites." Serge Lehman. (La Brigade Chimérique, Metropolis, L'Homme Truqué)
  • Contact

Rechercher

Tags