27 juin 2014 5 27 /06 /juin /2014 04:17

 

 

 

LA BD:

 

 

C'est quoi : L’OR DU RHIN. L’HOMME AU MASQUE DE CUIR

 

C'est de qui : V.Wagner et R.Seiter

 

La Couv':

 

 

Déja croisé chez nous ? Oui, pour les deux.

 

C’est édité chez qui ? Les éditions du Long Bec, un lien vers le site :  

http://www.editions-du-long-bec.com/index.php/catalogue/8-catalogue/8-l-or-du-rhin-1-l-homme-au-masque-de-cuir.html

 

Une planche:

 

 

Ca donne Quoi  Ne vous laissez pas tromper par le titre, pas de Siegfried ou de Nibelungen ici, mais la légende d’un trésor phénoménal datant de – 58 avant J.C et convoité par beaucoup. Les éditions du Long Bec, jeune maison qui propose des albums aux genres très différents ayant la particularité de se dérouler-pour le moment- en Alsace, nous proposent, au travers de 6 albums répartis dans l’Histoire, de découvrir la passionnante destinée de ce mythe. Le premier, L’Homme au Masque de Cuir, se déroule en Alsace au XV°siècle où un aventurier défiguré tente de remplir les dernières volontés de son défunt maitre et va se retrouver mêlé à une conspiration qui le dépasse. Bien documentée et menée avec talent par un Seiter en grande forme (l’homme derrière Fog est toujours aussi bon), cette première histoire fleure bon l’aventure avec un grand A. Le trait de Wagner, léger et original, est un très bon vecteur au scénario. Un bon début !

 

 

 

 

LA MUSIQUE

 

 

C'est Quoi ? LES ADIEUX A LA REINE

 

C'est de Qui B.Coulais 

 

La couv' 

 

 

Déjà entendu dans le coin? Une bonne poignée de fois.

 

On peut écouter?

 

 

 

Ca donne Quoi  Sur un sujet sombre traité avec beaucoup de tact et de gravité, Coulais retrouve Jacquot pour la troisième fois, et, dans un registre très différent, sait être aussi efficace (nous nous intéresserons d’ailleurs très bientôt à Au fond des bois, l’un des trois autres scores présents sur la galette). Bande son à l’image du film, la musique est très sombre, plein de moments de suspense et de tension (pas forcement attendu par l’auditeur qui ne connaitrait pas le long métrage), avec cependant des mélodies très soignées et aux couleurs historiques et un thème principal très fort. Le tout est joué par un grand orchestre symphonique et donne un aspect ambitieux bienvenu à ce premier tome de l’Or Du Rhin.

 

 

Partager cet article

Repost0
bobd

Présentation

  • : Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • Conseils d'écoutes musicales pour Bandes Dessinées
  • : "...ces illustrations sonores. On apprend toujours quelque chose avec elles. Y compris sur des œuvres qu'on a soi-même écrites." Serge Lehman. (La Brigade Chimérique, Metropolis, L'Homme Truqué)
  • Contact

Rechercher

Tags